30 janvier 2017

Chasteté, pauvreté et obéissance : toujours d’actualité ?

Depuis 161 ans, le 2 février est un jour de commémoration au Bon-Pasteur.

Bien que Marie-Josephte Fitzbach et ses collaboratrices aient fondé l’œuvre du Bon-Pasteur en 1850, ce n’est que le 2 février 1856 qu’elles prononcèrent pour la première fois leurs vœux de religion.
C’est en souvenir de ce jour béni, que les sœurs du Bon-Pasteur de tous les continents renouvellent leurs vœux le 2 février de chaque année. Comme leurs premières Mères, les sœurs se préparent à ce jour de joie par un temps de prière et de recueillement.
Dans chaque maison, les sœurs professes font ensemble la rénovation de leurs vœux à la chapelle en disant : « Au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit, je confirme et renouvelle, ô mon Dieu, les vœux de chasteté, de pauvreté et d’obéissance que je vous ai faits dans la Congrégation des Servantes du Cœur Immaculé de Marie, selon les Constitutions et les Règles de cet Institut. »


> Voir les archives

© Soeurs du Bon-Pasteur de Québec, tous droits réservés / all rights reserved
Dernière mise à jour le 2 octobre 2017.